Barsurmesure.com • Consultation, Agencement & Fabrication de stations de bar en inox sur mesure

Après plus de 10 années d’expérience et l’obtention de nombreux titres, notre objectif est de fournir un service clefs en main à votre établissement de la réalisation de station de bar pensée pour votre établissement à la création d’une carte de cocktails sur mesure en passant par la formation du personnel et l’analyse des coûts.

Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez nos nouvelles et nos offres spéciales!


L’Histoire du Cocktail

jerrythomas bb1

L’Histoire du Cocktail

1740

C’est dans les années 1700 que l’on retrouve l’origine du cocktail. On raconte que c’est l’Amiral Edward Vernon qui offrit aux membres de son équipage une dose de rhum accompagné d’eau, de citron et de sucre afin de célébrer une victoire éclatante lors d’une bataille menée près de Porto Rico. D’abord servi froid et à base de rhum Pusser’s  (rhum épais et sombre), cette boisson fût baptisée Old Grog, en référence à la pèlerine de grogram ( toile épaisse) que portait l’Amiral Vernon les jours de mauvais temps. Vous reconnaîtrez ici le cocktail aujourd’hui communément connu sous le nom de « Grog ».

Mai 1806

Apparition de la première définition du mot cocktail dans «The balance and the Columbian Repository» journal de la ville de Hudson dans l’Etat de New York. A cette époque le mot cocktail désigné une boisson composée d’un spiritueux de toute sorte, de sucre, d’eau et de bitters.

1862

Jerry Thomas écrit le premier livre de cocktail « The Bon Vivant’s Companion or How to mix Drinks » qui répertorie plus de 236 recettes. Il introduit également avec ceci un manuel sur la fabrication des sirops et liqueurs écrit par Christian Schultz. Dans son livre on y retrouve des cocktails tel que le Blue blazer ou encore le Tom and Jerry.

1882

Harry Johnson sort le premier ouvrage destiné aux barmen New and improved bartender’s manual.

1890

Le mot cocktail désigne toutes les boissons élaboré au verre à mélange ou au shaker et servie « straight up » (sans glace).

1860-1900

Plus d’une quarantaine d’ouvrages sur les cocktails sont sortis aux Etats Unis, on voit l’apparition de John Collins, Gin fizz, Manhattan ou encore Old fashioned.

1900

Première trace écrite du Dry Martini dans le livre « American bar » écrit par Frank Newman qui officié au bar du Grand hôtel à Paris. Twist du cocktail le Martinez créé par Jerry Thomas.

Début 19ème

Explosion du cocktail aux Etats Unis avec une forte exportation de l’autre côté de l’Atlantique avec l’ouverture d’établissement en Angleterre, France ou Allemagne sous le regard des barmen Américains qui font découvrir la joie du cocktail au reste du monde. Ces établissements sont appelés « American Bar ».

1919- 1933

Début de la prohibition aux Etats unis. Etape importante de l’histoire du cocktail. Création des « Speakeasies ». Bar à Cocktail clandestin. Les touristes Américain se rendent à Cuba un nouvel attrait pour cette terre ou la juridiction américaine ne fait pas effet. On y découvre de nouveaux cocktail, tel que le Daiquiri, le Mojito, le Cuba Libre ou le Presidente.

De nombreux barmen américain fuis pour aller travailler en Europe.

C’est le cas de Harry Craddock qui s’installe au Savoy hôtel à Londres, Frank Meier au Ritz à Paris ou Harry Mc Elhone qui ouvre le Harry’s Bar en 1923.

L’Americano, le Side car, le French 75 et le Red Lion font leur apparition.

1945 -1980

Victor Bergeron alias Trader Vic ainsi que Donn Beach alias Don the Beachcomber, favorise l’expansion du mouvement tiki des cocktails tropicaux d’influence polynésienne servie dans des statues représentant la déesse du même nom tel que le Mai Tai ou le Zombie.   Les long drinks ont également la cote. Avec le succès de la vodka aux Etats Unis, il n’y a rien de plus simple que de rajouter une dose de vodka dans un ou plusieurs jus de fruits.

1980 à 2000

L’incontournable cosmopolitan fait son entrée dans les bars du monde entier et les fruits frais sont à l’honneur : Melon Martini, Apple martini Sex on the beach, Mojito fraise, ou encore Daiquiri framboise. Une tendance de consommation de qualité s’installe plus qu’une consommation de quantité.

Aujourd’hui

Le cocktail a pris une autre dimension après un passage par la mixologie moléculaire. On retourne vers les anciennes saveurs et les vieux classiques. Infusion maison, réduction ou encore « fat wash ». Les barmen sont à la recherche de produits à l’état brut à retravailler en cocktail. Fini les cocktails à étages.

 

Source : Le Larousse des cocktails